Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

details fiche données publiques

Réalisée: Justin Sirois-Marcil Mise en forme: Justin Sirois-Marcil Octobre, 2014

Portrait de la situation des hommes sur la Côte-Nord en lien avec le travail terrain des organismes œuvrant auprès des hommes

Référence complète de l'étude

Tremblay, M. (2011) Portrait de la situation des hommes sur la Côte-Nord en lien avec le travail terrain des organismes œuvrant auprès des hommes. Baie-Comeau : ASSS de la Côte-Nord. Repéré à http://www.rvpaternite.org/sites/default/files/documents/etatdesituationdeshommesdelacote-nord3.pdf

Préblématique et cadre théorique

Dans le cadre des priorités gouvernementales en matière de santé et de bien-être des hommes (2009), la Table nord-côtière sur les réalités masculines a déposé un projet concernant la mesure « Adaptation des services destinés à la clientèle masculine ». À la suite de la remise du

bilan des actions implantées, l’Agence de la santé et des services sociaux (Agence) s’est permise de réaliser ce portrait global de la situation des hommes dans la région, considérant les besoins ressortis par les organismes œuvrant auprès des hommes sur la Côte-Nord et la Table nord-côtière de concertation sur les réalités masculines.

Méthodologie de l'étude

Méta-analyse d’études réalisées par l’Agence se rapportant aux hommes :

  • le bulletin d’information sur l’état de santé de la population nord-côtière en 2004

  • le portait sur les Nord-Côtiers et leurs recours aux services en 2008

Méta-analyse des données les plus récentes des hommes sur la Côte-Nord :

  • Statistique Canada, Estimation démographique, février 2010

  • Enquête québécoise sur la santé de la population : analyse des données régionales, 2008

  • Statistique Canada, Recensement, 2006

  • Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2010

  • Enquête sur les collectivités canadiennes, 2005

  • Portail de l’infocentre de santé publique, Institut national de santé publique du Québec, 2011

  • Fichier des décès, MSSS, 2007

  • RIOUX, Valérie (2011) (2010) (2008). Statistiques 2009, 2008, 2007 sur la criminalité au Québec. Québec : ministère de la Sécurité civile, Direction de la prévention et de l’organisation policière.

Principaux résultats

Une des limites auxquelles nous sommes confrontées dans l’analyse des données est la difficulté de comparer les données entre elles, puisque les différentes études utilisées dans ce document ne questionnent pas les mêmes éléments. Les données ont également été compilées de manières diverses. Concernant la population masculine n’ayant pas de diplôme, la Côte-Nord reste encore avec un taux plus élevé que le reste du Québec. La consommation élevée d’alcool et la mortalité par suicide constituent toujours des éléments très présents sur la Côte-Nord. En rapport avec la violence conjugale, il semble que cela ait augmenté dans les dernières années et le taux continue d’être supérieur sur la Côte-Nord, si nous comparons cette dernière avec le reste du Québec. En somme, les problématiques des dix dernières années existent toujours sur la Côte-Nord et elles ont autant d’ampleur qu’auparavant.

 

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir en rapport avec les services offerts aux hommes. Néanmoins, il s’avère que nous retrouvons un organisme supplémentaire offrant des services aux hommes dans le secteur de la Manicouagan, et ce, en plus d’offrir un service d’hébergement aux pères séparés et à leurs enfants. Dans la dernière année, une augmentation des demandes d’aide chaque mois a été constatée dans cet organisme. Il est démontré à quel point les besoins de services destinés aux hommes sont essentiels. À Sept-Îles et à Port-Cartier, deux organismes destinés aux hommes sont présents. Il est évident que ces ressources sont essentielles, puisque la majorité de la population de la Côte-Nord vit à Sept-Îles et à Baie-Comeau. En examinant les principales raisons qui amènent les hommes à consulter ces organismes, la rupture ressort comme un événement de premier plan. Cette situation apporte un bouleversement dans la vie des hommes pouvant les mener à développer des comportements divers, telles la consommation d’alcool, des infractions de toutes sortes, etc. Les organismes en place sont formés selon les nouvelles pratiques en intervention par le Centre de prévention du suicide Côte-Nord; ils interviennent donc en amont afin de contrer l’avènement de problématiques concomitantes pouvant survenir après une rupture. Ainsi, dans les recommandations ressorties de l’étude sur les recours aux services (2008), les milieux de travail étaient ciblés comme endroit idéal pour rencontrer les hommes afin de leur faire connaître les organismes et les inviter à demander de l’aide. Les trois organismes de la Côte-Nord agissent directement en ce sens, ce qui peut avoir un effet positif à long terme ; ceux-ci travaillant sur toutes les problématiques sociales que peuvent vivre les hommes. Évidemment, lorsqu’une ressource ne possède pas l’expertise appropriée pour une problématique plus particulière, ils peuvent les référer à la ressource correspondant le mieux à leurs besoins. Le travail en partenariat est une des forces de ces organisations. Afin de donner les meilleurs services, il est possible d’avoir un accompagnement personnalisé vers les autres ressources afin de créer un filet de sécurité, dans le but d’aider les hommes en difficulté.

 

Nonobstant le chemin qu’il reste à parcourir, plusieurs actions proposées dans l’étude sur les Nord-Côtiers et leurs recours aux services (2008) commencent à prendre forme ou ont déjà été réalisées. Plusieurs pas ont été faits afin de réussir à contrer les conséquences négatives des problématiques vécues par les hommes sur la Côte-Nord. Dans les annexes D, E et F, on retrouve les rapports d’activités des trois organismes oeuvrant en mission globale envers une clientèle masculine. Beaucoup d’efforts sont déployés afin d’aider les hommes de leur région, dont Manicouagan, Port-Cartier et Sept-Îles. Dans la présente étude, trois principales pistes de solution ont été soulevées : normaliser la demande d’aide, être présent dans les milieux des hommes et faire connaître les services. Dans cette perspective, la Table nord-côtière de concertation sur les réalités masculines et les groupes d’hommes ont fait beaucoup en lien avec ces recommandations. Chaque année, ils travaillent en collaboration à élaborer une formation ou un colloque sur divers sujets afin d’informer et de sensibiliser les gens sur les problématiques spécifiques que vivent les hommes. Sur la Côte-Nord, beaucoup de publicités ont été réalisées, à travers les journaux locaux et les radios, ainsi que des entrevues, pour faire connaître leurs services respectifs, etc. De plus, le modèle novateur de concertation de la Côte-Nord fait l’objet d’un chapitre du livre Regards sur les hommes et les masculinités. Cette Table de concertation travaille sur l’élaboration d’une formation spécifique pour les personnes travaillant auprès des hommes afin de former le personnel de la Côte-Nord autant institutionnel que communautaire. Une campagne publicitaire sur les saines habitudes de vie spécifique aux hommes a été également réalisée avec la collaboration de la Table et la Direction de santé publique. D’autres colloques et formations sont à venir. Plusieurs partenariats ont été mis sur pied, que ce soit avec la Sûreté du Québec, les groupes de femmes, les organismes communautaires, le Centre de prévention du suicide Côte-Nord, les grandes entreprises de la région, etc. D’ailleurs, à Sept-Îles et à Baie-Comeau, un partenariat avec le centre de détention permet à un intervenant de rencontrer les hommes détenus. Cette démarche peut faciliter le retour dans la communauté des personnes incarcérées et ainsi prévenir la récidive. Concernant le financement, des sommes ont été octroyées dans le cadre des priorités gouvernementales en matière de santé et bien-être des hommes, ce qui constitue une aide importante pour l’organisme qui a pu voir le jour dernièrement. Cependant, il existe toujours un manque à combler.

 

Dans la littérature, nous ne retrouvons pas beaucoup d’études ou de recherches portant sur les hommes. Le sujet peut être encore développé sous différents angles. Toutefois, plusieurs recherches ont ressorti des spécificités reliées aux hommes. Quelques théories et modèles d’intervention ont été élaborés sur divers sujets, dont les comportements violents. Différentes approches ont été utilisées pour intervenir auprès des hommes. Plusieurs ont été conçues selon le mode de socialisation et de développement spécifique des hommes. Bien qu’il existe une panoplie de méthodes possibles pour venir en aide aux hommes, le fait d’avoir des organismes à proximité pour intervenir directement auprès de cette clientèle, sans être « étiqueté organisme pour hommes violents », augmente les chances de demande d’aide. Considérant que les hommes ne sont pas particulièrement portés à en demander, il faut d’autant plus limiter la stigmatisation et valoriser la demande d’aide. La force de la Côte-Nord est justement sur ce point central. Les organismes acceptent tous les hommes, tout en ayant une approche d’accueil et de non-jugement, ils travaillent sur l’homme dans sa globalité en l’accompagnant selon son rythme. Comme le mentionnent Tremblay et L’Heureux (2010), dans leur modèle en dix points pour le travail thérapeutique avec les hommes, une des clés est de : « Voir les hommes comme des êtres humains d’abord. » Il est essentiel de conserver une vision de l’homme, selon Tremblay et l’Heureux (2010) dans « toutes les sphères de leur vie ».

Besoins identifiés

Les efforts devront être maintenus pour rejoindre les hommes dans leurs milieux de vie et travailler au changement de mentalité qui est un effort constant et de longue durée. Pour ce faire, il faudra soutenir les piliers de notre région, soit les organismes et intervenants qui offrent l’aide directe aux hommes. Leur implication est essentielle pour la population et leur travail mérite d’être souligné et appuyé par les moyens appropriés, notamment par l’octroiement d’une subvention au niveau de leurs besoins.

Population cible

Hommes vivant sur la Côte-Nord

Objectifs et hypothèses

  1. Présentation des études réalisées par l’Agence se rapportant aux hommes;

  2. Portrait avec des données plus récentes;

  3. Analyse en lien avec les statistiques et les réalités des organismes « hommes », qui se veut un outil pour ces groupes qui interviennent auprès des hommes.

Mots-clés

Côte Nord, santé, statistiques

Version PDF

Télécharger