Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

details fiche données publiques

Réalisée: Justin Sirois-Marcil Mise en forme: Justin Sirois-Marcil Juillet, 2014

Les hommes et la santé en Abitibi-Témiscamingue

Référence complète de l'étude

Beaulé, G. (2010). Les hommes et la santé en Abitibi-Témiscamingue : Les conditions de vie – Document 1. Rouyn-Noranda : ASSS de l'Abitibi-Témiscamingue. Repéré à http://www.sante-abitibi-temiscamingue.gouv.qc.ca/documents/Fascicule-Determinants1-Web.pdf

Beaulé, G. (2010). Les hommes et la santé en Abitibi-Témiscamingue : L'état de santé – Document 2. Rouyn-Noranda : ASSS de l'Abitibi-Témiscamingue. Repéré à http://www.sante-abitibi-temiscamingue.gouv.qc.ca/documents/Fascicule-Determinants2-Web.pdf

Préblématique et cadre théorique

Ce document s’inscrit dans un contexte marqué d’un intérêt particulier pour la

condition masculine, notamment depuis l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), en juillet 2009, concernant la mise en place de la mesure « Adaptation des services destinés à la clientèle masculine » et d’un financement additionnel afin d’améliorer la santé et le bien-être des hommes dans la province. La rédaction d’un portrait de santé des hommes répond aussi à l’un des objectifs du Plan d’action régional en santé publique 2009-2012.

Méthodologie de l'étude

Comparaisons territoriales

Les comparaisons sont basées sur des tests statistiques où l’ensemble du Québec est le territoire de référence. Néanmoins, dans le cadre de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), l’Infocentre de santé publique utilise le reste du Québec pour effectuer les comparaisons, soit l’ensemble de la province duquel est retranchée la population de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette méthode a surtout des impacts lorsqu’elle est appliquée à des régions populeuses comme Montréal. Enfin, pour plusieurs indicateurs, il n’a pas été possible d’effectuer des tests statistiques, généralement pour des raisons techniques (exemple : nombre de cas trop faible).

Principaux résultats

Démographie

  • Un accroissement du nombre d’hommes est observé en Abitibi-Témiscamingue de 2005 à 2009.
  • Le nombre de naissances de garçons est également à la hausse de 2004 à 2007.
  • Malgré cet accroissement, la population masculine régionale est vieillissante et tend à ressembler davantage à celle du Québec : la proportion de jeunes diminue et celle des aînés augmente. Ce vieillissement devrait se poursuivre à moyen terme selon les dernières projections de population disponibles.
  • De 2005 à 2009, la population masculine autochtone a connu une croissance démographique beaucoup plus importante que celle de l’ensemble de la population masculine régionale.
  • La population masculine autochtone s’avère beaucoup plus jeune que l’ensemble de la population masculine régionale : un autochtone sur trois a moins de 15 ans et les aînés de 65 ans et plus ne forment qu’une faible proportion de la population autochtone.

Mode de vie et environnement social

  • Il y a moins de célibataires et d’hommes mariés dans la région que dans l’ensemble du Québec; par contre, les hommes de l’Abitibi-Témiscamingue sont relativement plus nombreux à vivre en union libre que ceux de la province.
  • Dans la région, plus de familles monoparentales sont dirigées par un homme qu’au Québec, toutes proportions gardées.
  • La proportion d’hommes vivant seuls est plus élevée dans la région qu’au Québec, sauf chez ceux âgés de 65 ans et plus où la situation est comparable à celle de la province.

Environnement socioéconomique

  • Relativement plus d’hommes dans la région n’ont pas de diplômes d’études secondaires, comparativement à ceux de la province; et à l’inverse, ils sont moins nombreux à détenir un diplôme universitaire dans la région.
  • Depuis 2001, la population active masculine a diminué en Abitibi-Témiscamingue.
  • Le taux de chômage chez les hommes s’est légèrement accru au cours des dernières années, même si la crise économique de 2008-2009 semble avoir eu moins d’impacts négatifs en Abitibi-Témiscamingue qu’ailleurs au Québec.
  • Le revenu annuel moyen après impôt s’avère inférieur chez les hommes de la région comparativement à ceux de l’ensemble de la province.
  • La proportion d’hommes vivant sous le seuil de faible revenu a diminué de 2000 à 2005 en Abitibi-Témiscamingue.

Facteurs de risques et comportements liés à la santé

  • La proportion d’hommes ne consommant pas suffisamment de fruits et légumes est plus élevée en Abitibi-Témiscamingue que dans le reste du Québec.
  • Toutes proportions gardées, moins d’hommes dans la région sont actifs physiquement durant leurs loisirs par rapport à ceux du reste de la province.
  • La proportion d’hommes effectuant un travail forçant physiquement est plus élevée en Abitibi-Témiscamingue que dans le reste du Québec.
  • Il y a relativement plus d’hommes qui ont un surplus de poids dans la région comparativement au reste de la province.
  • Un peu plus d’un homme sur quatre fume régulièrement ou à l’occasion, ce qui est comparable au reste du Québec.
  • La proportion d’hommes ayant une consommation d’alcool élevée est supérieure dans la région à celle du reste de la province.

Soins et services

  • Environ trois hommes sur cinq ont consulté un médecin dans l’année précédant l’enquête, une proportion comparable à celle du reste du Québec.
  • Il y a relativement moins d’hommes qui ont consulté un dentiste dans la région par rapport à ceux du reste du Québec.

État de santé globale

  • L’espérance de vie à la naissance s’est accrue au cours des dernières années chez les hommes de l’Abitibi-Témiscamingue; toutefois, elle demeure en deçà de celle des hommes du reste du Québec.
  • De la même manière, l’espérance de vie à 65 ans demeure moins élevée dans la région que dans le reste du Québec, même si elle a augmenté au cours des dernières années.
  • Bien que les taux aient diminué au cours des dernières années, il y a davantage de mortalité prématurée chez les hommes de la région comparativement à ceux du reste du Québec.

Santé physique

  •  Toutes proportions gardées, il y a moins de nouveaux cas de cancer (ensemble des sièges) enregistrés chez les hommes de la région comparativement à ceux de la province, bien qu’il faille demeurer prudent puisqu’il s’agit de données temporaires
  • Le nombre de nouveaux cas de cancer du poumon a diminué chez les hommes de l’Abitibi-Témiscamingue au cours des dernières années, ce qui fait en sorte que le taux d’incidence est désormais comparable à celui du Québec
  • Il y a relativement moins de nouveaux cas de cancer de la prostate diagnostiqués chez les hommes de la région comparativement à ceux du Québec même si elle est à la hausse depuis quelques années, la proportion d’hommes souffrant du diabète est significativement plus faible dans la région que dans l’ensemble du Québec
  • Il y a relativement plus d’hospitalisations (ensemble des causes) chez les hommes de l’Abitibi-Témiscamingue que dans l’ensemble du Québec dans la région, les taux annuels moyens d’hospitalisation pour maladies de l’appareil respiratoire et pour traumatismes non intentionnels sont significativement supérieurs à ceux du Québec
  • Par contre, les taux d’hospitalisation pour maladies de l’appareil digestif et pour tumeurs s’avèrent statistiquement plus faibles chez les hommes de la région que pour ceux de la province toutes proportions gardées, plus de décès sont enregistrés chez les hommes de l’Abitibi-Témiscamingue que chez ceux du reste du Québec
  • Comme au Québec, les principales causes de décès sont les tumeurs, les maladies de l’appareil circulatoire, celles de l’appareil respiratoire et les traumatismes non intentionnels. Toutefois, des taux de mortalité plus élevés sont constatés chez les hommes de la région en ce qui concerne les maladies de l’appareil respiratoire et les traumatismes non intentionnels environ un Témiscabitibien sur quatre subit un stress quotidien élevé, une proportion comparable à celle des hommes du reste du Québec
  • Dans la région comme dans le reste de la province, environ un travailleur sur trois affirme éprouver quotidiennement un stress élevé dans le cadre de son travail
  • Il y a relativement plus de décès par suicide chez les hommes de la région comparativement à ceux du reste de la province, une tendance qui persiste depuis plusieurs années malgré une légère diminution du taux de décès par suicide, observée depuis 2000.

Besoins identifiés

Population cible

Hommes vivant dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue

Objectifs et hypothèses

Ce portrait de santé des hommes de l’Abitibi-Témiscamingue constitue une mise à jour du document intitulé Les hommes et la santé… en Abitibi-Témiscamingue, réalisé en 2007. La présente version est composée de deux documents.

Le premier, intitulé Les hommes et la santé en Abitibi-Témiscamingue — Les conditions de vie, traite des déterminants de la santé, soit des indicateurs regroupés sous les dimensions suivantes : démographie, mode de vie et environnement social, environnement socioéconomique, facteurs de risque, comportements liés à la santé, de même que soins et services. Le deuxième, Les hommes et la santé en Abitibi-Témiscamingue — L’état de santé présente des indicateurs portant sur la santé générale et le bien-être, les incapacités, la santé physique et la santé mentale. Enfin, chaque document comprend une synthèse à la fin.

Mots-clés

Abitibi, santé, statistiques

Version PDF

Télécharger