Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

Perceptions des hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé ainsi que de leur rapport aux services

details fiche données publiques

Réalisée: Justin Sirois-Marcil Mise en forme: Justin Sirois-Marcil Juillet, 2014

Les hommes et les femmes des Laurentides : Apprécier leurs réalités pour mieux intervenir – Portrait de la santé et du bien-être des adultes de 18 à 64 ans de la région.

Référence complète de l'étude

Piquet-Gauthier, B. (2008). Les hommes et les femmes des Laurentides : Apprécier leurs réalités pour mieux intervenir – Portrait de la santé et du bien-être des adultes de 18 à 64 ans de la région. St-Jérômes : ASSS des Laurentides. Repéré à http://www.santelaurentides.qc.ca/fileadmin/documents/documentation/Portait_de_sante/Portrait_adultes_version_finale_01_fevrier_2008-2.pdf

Préblématique et cadre théorique

C'est le premier portrait qui traite spécifiquement de la santé et du bien-être des adultes de 18 à 64 ans dans la région des Laurentides, de même que de leurs conditions et modalité de vie.

L'analyse différencier selon les sexes est privilégiée dans ce portrait. Elle permet de raffiner notre connaissance des réalités vécues par les hommes et par les femmes et de mettre en lumière les différences pouvant marquer ces réalités. De plus, lorsque les données le permettent, les analyses sont faites selon les groupes d'âge et comparent la région avec le reste du Québec, de même qu'elles apprécient des tendances dans le temps.

Méthodologie de l'étude

Métasynthèse de données québécoises, canadiennes ou même de recherche (pour compléter les analyses) la plus récente (variant entre 2001 et 2005 selon les sources), touchant généralement les 18-64 ans (lorsque cela était possible). Lorsque l'information était disponible, des tests statistiques ont été faits pour comparer des taux, des pourcentages et des proportions pour vérifier si la différence était statistiquement significative au seuil de 0,05. Ainsi, les comparaisons suivantes ont été faites :

  • entre la région et le reste du Québec;
  • entre les hommes et les femmes;
  • entre les groupes d'âge;
  • entre les périodes;

Principaux résultats

Profil démographique

  • Les deux tiers de la population des Laurentides sont âgés entre 18 et 64 ans;
  • Les adultes de 18 à 64 ans forment au moins cinq générations de naissance et présentent des réalités fort variées;
  • La population adulte de la région des Laurentides a connu un accroissement important dans les dix dernières années. La migration y a contribué de façon significative;
  • La population adulte des Laurentides est plus âgée que celle du Québec et elle devrait continuer à vieillir dans les dix prochaines années, car un accroissement plus rapide des 55 à 64 ans est prévu;
  • La fécondité a connu une baisse au cours des années, mais elle demeure toujours supérieure dans la région par rapport au Québec;
  • La proportion de femmes donnant naissance à un premier enfant à l'âge de 30 ans ou plus a plus que doublé au cours des 20 dernières années.

Modalité de vie

  • La forme d'union conjugale et les types de famille se diversifient : familles biparentales, recomposées, homoparentales, monoparentales, en union libre ou couple non cohabitant;
  • 86 % des adultes de 18 à 64 ans vivent dans une famille avec ou sans enfants;
  • La proportion de familles monoparentales avec au moins un enfant mineur dans la région des Laurentides est en croissance constante, passant de 16 % en 1991 à 21 % en 2001;
  • La proportion des personnes vivant seules augmente avec l'âge.

Chez les femmes

  • En 2001, le 3/4 des chefs de familles monoparentales avec enfants mineurs sont des femmes.

Chez les hommes

  • Davantage d'hommes de 18 à 44 ans vivent seuls;
  • Le nombre d'hommes vivant hors famille avec des personnes non apparentées est le plus élevé chez les 18 à 34 ans.

Conditions socioéconomiques

  • Les jeunes adultes ont connu une amélioration de leur niveau de scolarité;
  • Les adultes vivant seuls sont les plus nombreux à vivre sous les seuils de faibles revenus
  • Dans la région des Laurentides en 2000, on retrouvait au-delà de 40 000 adultes vivant sous le seuil de faible revenu; situation plus fréquente chez les femmes, mais qui touche aussi les hommes.

Chez les femmes

  • Le niveau de scolarité des femmes de 25 à 44 ans est supérieur à celui de la génération précédente et à celui de leurs confrères masculins;
  • La participation au marché du travail et les revenus des femmes de 45 à 64 ans sont inférieurs à ceux des femmes plus jeunes (25 à 44 ans et à celui des hommes;
  • La participation des femmes sur le marché du travail s’accroît depuis plus de 20 ans, elle est passée de 53 % en 1987 à 61 % en 2005;
  • En 2003, près d'une femme adulte sur cinq a vécu de l'insécurité alimentaire dans l'année précédente, soit environ 27 000.

Chez les hommes

  • Les hommes de 25 à 44 ans ont un niveau de scolarité inférieur à celui des femmes du même âge;
  • Le taux d'activité des hommes est supérieur à ceux des femmes;
  • Les hommes ont un revenu supérieur à celui des femmes, peu importe le groupe d'âge;
  • Le revenu des hommes augmente avec l'âge.

Habitudes de vie et comportements à risque

  • Il y a une diminution de l'usage du tabac depuis plus d'une décennie;
  • Près de la moitié des 18 à 64 ans ont une consommation insuffisante de fruit et légumes;
  • La majorité des 18 à 64 ans ne sont pas suffisamment actifs durant leurs loisirs;
  • Près de la moitié des adultes ont plus d'une habitude de vie à risque de développer une maladie chronique;
  • En 2005, environ 13 % des adultes de 18 à 49 ans auraient eu plus d'un partenaire sexuel l'année précédant l’enquête, les mettant à risque de contracter une infection transmissible sexuellement.

Chez les femmes

  • Les femmes sont plus nombreuses à consommer au moins cinq fruits et légumes quotidiennement;
  • Une proportion moins importante de femmes que d'hommes sont considérées comme sédentaires durant leurs loisirs.

Chez les hommes

  • La consommation élevée d'alcool et la consommation de drogues sont des comportements qui touchent davantage les hommes.

Le travail et la santé

  • Environ le quart des travailleurs des Laurentides ont un sentiment d'insécurité d'emploi;
  • Plus du tiers des hommes et des femmes adultes ont à concilier le travail et la famille;
  • Le nombre d'adultes aux prises avec des problèmes de conciliation travail-famille-soins aux aînées « génération sandwich » pourrait augmenter dans la région;
  • Le stress intense affecte près de quatre travailleurs sur dix dans la région des Laurentides.

Chez les femmes

  • Près de 85 % des travailleuses occupent un emploi dans une entreprise du secteur des services, tels que les secteurs des soins de la santé, des services d'enseignement et des services d'hébergement et de restauration;
  • Environ 20 % des travailleuses occupent un emploi à temps partiel;
  • La proportion de travailleuses de la région des Laurentides qui éprouvent un sentiment d'insécurité d'emploi est supérieure à celle du Québec [29 % vs 23 %];
  • Une plus grande proportion de femmes des Laurentides ont à concilier le travail et la famille comparativement au Québec [36 % vs 30 %];
  • Les contraintes de l'environnement psychosocial au travail affectent plus de 20 % des travailleuses résidant dans la région.

Chez les hommes

  • Les emplois du secteur des transports, machineries, sciences naturelles et du secteur primaire sont davantage occupés par les hommes;
  • Près de la moitié des travailleurs [46 %] de la région considèrent leur travail exigeant physiquement;
  • Plus de quatre hommes sur dix [41 %] travaillent régulièrement un nombre élevé d'heures par semaine;
  • Davantage de travailleurs résidents dans la région des Laurentides ont indiqué recevoir peu de soutien de leurs collègues [17 %] et de leurs supérieurs [30 %] comparativement à ceux du Québec [12 % et 23 %].

Santé mentale

  • Il y a peu de données publiques disponibles sur la santé mentale de la population adulte à l'échelle de la région;
  • À tout moment, la maladie mentale affecte une personne sur six dans l'ensemble de la population du Québec;
  • Les troubles mentaux apparaissent habituellement à la fin de l’adolescence ou au début de l'âge adulte et les prévalences des troubles mentaux fléchissent avec l'avancée en âge;
  • Les joueurs à risques ou pathologiques probables touchent moins de 1 % de la population québécoise âgée de 18 ans et plus.

Chez les femmes

  • Au Québec, les troubles de l'humeur et les troubles anxieux affectent davantage les femmes;
  • En 2002, la dépression périnatale avec symptômes légers à graves a touché 15 % des Québécoises ayant accouché.

Chez les hommes

  • En 2002, la proportion de Québécois adultes dépendant soit à l'alcool, à la drogue ou au jeu était plus élevée chez les hommes que chez les femmes [3,6 % vs 2,1 %].

Adaptation sociale

  • Depuis 2004, les taux d'infraction au Code criminel, aux autres lois fédérales et aux lois provinciales sont plus élevés dans les Laurentides qu'au Québec;
  • Le taux de crimes contre la personne, en hausse dans les Laurentides depuis 2001, dépasse le taux du Québec en 2005. Ces crimes font autant de victimes masculines que féminines;
  • Les agressions sexuelles et les crimes contre la personne commis dans un contexte conjugal sont en hausse dans la région;
  • On retrouve des proportions semblables d'homme et de femmes ayant des idéations suicidaires ou ayant tenté de se suicider;
  • En 2003, le taux de décès par suicide sont aussi élevés dans la région qu'au Québec, qui occupe la première place des provinces au Canada et le cinquième rang parmi une vingtaine de pays de l'OCDE;
  • Durant la période 2000-2003, les suicides ont constitué près de 10 % des décès chez les 18 à 64 ans dans les Laurentides, pour une moyenne de 77 décès annuellement.

Chez les femmes

  • Plus de neuf fois sur dix, les victimes d'infraction sexuelles sont des femmes;
  • Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à être victimes de violence conjugale, surtout des formes les plus graves.

Chez les hommes

  • Dans les Laurentides, 84 % des auteurs présumés d'infraction au Code criminel, aux autres lois fédérales et aux lois provinciales sont des hommes;
  • Dans les Laurentides, plus de neuf auteurs présumés sur dix d'infraction sexuelle sont des hommes;
  • Les auteurs présumés de violence conjugale sont majoritairement des hommes [près de neuf fois sur dix au Québec];
  • Les suicides touchent quatre hommes pour une femme;
  • Les suicides constituent 12 % des décès chez les hommes de 18 à 64 ans dans les Laurentides.

Santé physique

  • La majorité des adultes de 18 à 64 ans perçoivent leur santé comme excellente ou très bonne. Toutefois, la perception positive diminue avec l'avancée en âge et avec la baisse des revenus;
  • Le cancer constitue la principale cause de mortalité. Le cancer du poumon est le cancer le plus létal chez les hommes et les femmes;
  • Dans les Laurentides, la prévalence de l'obésité et du diabète est à surveiller;
  • Certaines infections transmissibles sexuellement et par le sang sont en progression chez les adultes de la région.

Chez les femmes

  • Le cancer du sein est le cancer le plus couramment diagnostiqué;
  • Le taux de décès par cancer du poumon est plus élevé chez les femmes des Laurentides qu'au Québec;
  • Il y a une augmentation de l'incidence du cancer du poumon depuis les années 80'.

Chez les hommes

  • Les maladies de l'appareil circulatoire, les suicides et les traumatismes non intentionnels sont des causes de décès particulièrement fréquentes chez les hommes;
  • Les nouveaux cas de cancer les plus courants sont les cancers de la prostate et du poumon;
  • Il y a une tendance à la baisse des décès par cancer du poumon depuis la fin des années 80';
  • Le taux de mortalité par traumatismes non intentionnels sont plus élevés dans la région qu'au Québec.

Utilisation des services de santé

Chez les femmes

  • Les femmes consomment davantage de médicaments que les hommes;
  • Plus du quart des hospitalisations des femmes sont liées aux grossesses et aux accouchements.

Chez les hommes

  • La moitié des hommes de 18 à 64 ans n'ont pas de médecin de famille;
  • Les principales causes d'hospitalisation sont reliées aux maladies de l'appareil digestif, aux maladies de l'appareil circulatoire et aux lésions traumatiques/empoisonnements.

Besoins identifiés

Les interventions destinées à réduire les risques modifiables devraient tenir compte des différences entre hommes et femmes en ce qui concerne le niveau de risque de la région où ils vivent et de leur perception de ces risques.

Tenir compte des particularités démographiques de la région

Adapter les programmes en tenant compte des différentes modalités de vie

Poursuivent les efforts pour réduire les inégalités sociales entre les hommes et les femmes

Considérer l'environnement de travail comme un déterminant important de la santé des adultes

Considérer dans l'offre des services les problèmes de conciliation travail-famille

Répondre aux défis des différentes manifestations de la détresse, des troubles mentaux et d'adaptation sociale des hommes et des femmes

Prendre en compte une morbidité et une mortalité différenciée des hommes et des femmes

Mieux prévenir et dépister les maladies chroniques chez les hommes et chez les femmes afin d'en réduire les conséquences.

Population cible

Homme et femmes de 18 à 64 ans vivant dans les Laurentides.

Objectifs et hypothèses

Cette façon de présenter la santé de la population adulte et ses déterminants devrait contribuer à l'élaboration de politiques et de programmes qui tiennent davantage compte des réalités vécues par les hommes et par les femmes adultes des Laurentides et rendre ainsi les actions plus efficaces et arrimées sur leurs besoins.

Ce portrait aborde un large éventail d'indicateurs pertinents à la vie des adultes de 18 à 64 ans. On retrouve, en premier lieu, les déterminants de l'état de santé et de bien-être, soit des données démographiques et celles portant sur les modalités de vie des adultes. Suivent les conditions de vie des adultes, telles que la scolarité, la participation au marché du travail et le revenu. On poursuit avec les habitudes de vie et les comportements. Pour une première fois dans nos portraits, un chapitre complet est consacré au travail et à la santé de même qu'à la conciliation travail-famille. Puis viennent les principaux indicateurs de l'état de santé mentale, de l'adaptation sociale et du suicide. La santé physique, les principales causes de décès, les problèmes de santé et les recours aux services de santé complètent ce portrait.

Mots-clés

Laurentides, santé, statistiques

Version PDF

Télécharger